Les propriétaires qui investissent dans l’immobilier font face à beaucoup de dépenses et charges qui font parfois qu’ils n’arrivent pas à profiter du bien qu’ils ont mis en location. Afin de les aider, il existe plusieurs subventions et techniques, dont le deficit foncier. Si vous êtes curieux de tout savoir sur ce sujet, alors vous êtes à la bonne adresse. Cet article vous dit tout.

Qu’est-ce qu’un deficit foncier ?

Le deficit foncier est un mécanisme mis en place par les autorités compétentes pour aider les propriétaires de biens immobiliers. Il intervient lorsque les charges liées à la propriété sont supérieures aux revenus générés. Dans ce cas, le propriétaire peut récupérer la différence financière du revenu global du bien immobilier. Il s’agit d’une méthode qui favorise les propriétaires qui peuvent même y avoir recours pour faire baisser les frais de leurs impôts sur revenus.
Il faut noter que lorsque le propriétaire bénéficie du déficit foncier, le bien immobilier en question reste en location pendant les trois années suivantes. En effet, le déficit foncier est appliqué lorsque le montant ne dépasse pas la somme annuelle de 10 700 euros. Mais dans le cas où il serait supérieur à la somme préétablie, le surplus est toujours perceptible par le propriétaire, mais sur une période 10 ans. On parle alors de déficit reportable provisionné.

Les travaux susceptibles de créer un déficit foncier

Plusieurs types de travaux réalisés dans une propriété peuvent générer un deficit foncier. On peut citer

  • les travaux liés à la réparation, à l’entretien ou au remplacement d’un matériel indispensable pour une qualité de vie acceptable. Il s’agit par exemple de l’installation d’une salle de bain ou des réparations des équipements qui la composent.
  • Nous avons aussi les travaux destinés à améliorer le logement pour faciliter son habitation. Il s’agit des travaux de réfection ou d’achat de matériels importants.

Quelles charges peut-on déduire du deficit foncier ?

Il existe plusieurs charges qui permettent de déterminer le revenu net d’une propriété. Certaines sont déductibles du déficit foncier.

  • Les différents intérêts qui sont liés aux emprunts faits lors de l’acquisition et de la rénovation du bien immobilier.
  • Les différentes primes d’assurance et les taxes foncières que le propriétaire doit payer.
  • Les dépenses effectuées pour les frais de gardiennage, d’administration ou encore celles qui sont liées à la gestion du bien immobilier.
  • Les frais de location qui n’ont pas été perçus des locataires une fois qu’ils ont quitté le local.
charges deficit foncier

Quels sont les avantages du deficit foncier du coup ?

Le déficit foncier apporte plusieurs avantages aux propriétaires. En effet, il permet dans un premier temps de réduire de façon significative les impôts du propriétaire sur le long terme.

Il permet aussi d’effectuer certains travaux sur le bien immobilier et de bénéficier d’une plus-value à terme.

Grâce au déficit foncier, le propriétaire peut investir dans certaines rénovations. Ainsi, son bien sera en parfait état et pourra intéresser de nouveaux locataires et lui générer plus de revenus.

Le deficit foncier peut également être cumulé avec d’autres subventions accordées aux propriétaires.

Notre rôle de sélectionneur consiste à identifier pour vous des programmes choisis parmi les très nombreuses offres des promoteurs. Mais aussi des monteurs professionnels et des particuliers qui nous présentent un vaste choix de produits immobiliers.  Cela, au travers de multiples sources d’informations mises à jour en temps réel et réservées aux professionnels.

Vous pouvez retrouver plus d’information sur le site du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, en cliquant sur ce lien !

Avec le deficit foncier, on peut agir sur la totalité de l’imposition des revenus fonciers (impôt sur le revenu et cotisations sociales CSG/CRDS) et ce sans aucune limite !

Nous avons également la possibilité de vous donner accès à certains programmes qui font l’objet d’une commercialisation confidentielle. (Intégralement optionnés sous forme de pré-réservation par le bouche-à-oreille et sans aucune publicité).

Notre métier de conseillers en gestion de patrimoine consiste aussi à vous aider à choisir en amont le type d’opération d’investissement qui vous convient. A travers un cadre fiscal adapté à votre situation, nous pouvons dimensionner votre projet à l’aide de simulations chiffrées réalisées dans le cadre d’une étude personnalisée. Ce n’est qu’une fois votre projet personnel validé que nous vous proposerons une ou plusieurs solutions correspondant précisément à vos objectifs.

FAQ

Comment calculer le deficit foncier ?

Ce déficit foncier est de manière générale déduit de votre revenu global (salaire, pensions, loyers…). Il est ainsi mis en place pour vous permettre de déprécier le montant de votre impôt sur le revenu (IR). 

déficit foncier, que peut on déduire ?

Nous pouvons déduire une multitude de charges en utilisant le dispositif de déficit foncier. Notamment :

  • Frais de gestion immobilière
  • taxes liées au logement non récupérables auprès des locataires,
  • frais de réparation et d’entretien,
  • provisions pour charges,
  • loyers et indemnités de déménagement
  • primes d’assurance et intérêts ou frais d’emprunt.
Comment declarer son deficit foncier ?

En partant des instructions disponibles sur le site gouvernemental de l’Economie et des Finances. Les charges déductibles liées à votre déficit foncier sont à renseigner lors de la déclaration de vos revenus fonciers. Ce dernier est à effectuer par le biais du formulaire disponible sur la plateforme. Il est à joindre à votre déclaration de revenus globale, que vous renseignez également sur le même site.